L’action du Département face à la crise #4 : le soutien aux commerces locaux

Une situation difficile pour les petits commerces

Confinements successifs, chiffre d’affaire en berne, clients de plus en plus tournés vers la vente en ligne… L’année 2020 aura été particulièrement difficile à vivre pour les commerçant.e.s et les artisan.e.s. La décision gouvernementale de fermer les commerces dits « non-essentiels » du 30 octobre au 28 novembre a aggravé leur situation.  Alors que la période des fêtes de fin d’année approche, nombreux.ses sont celles et ceux qui craignent de devoir mettre la clef sous la porte à brève échéance.

Bien que cela ne soit pas le cœur des compétences départementales, les élu.e.s de la majorité ont tenu à soutenir les commerces de la Seine-Saint-Denis lors de cette période.

Comment les élu.e.s de la majorité départementale se sont-ils/elles mobilisé.e.s ?

Le Département a ainsi lancé une campagne d’affichage en décembre pour promouvoir les commerces et les producteur.trice.s du territoire et inciter les Séquano-Dyonisien.ne.s à acheter local et responsable.

Accélératrice des mutations du secteur, la crise a par ailleurs renforcé les enseignes ayant un service de vente en ligne perfectionné, et en particulier les géants américains du e-commerce. Les petits commerces, faiblement digitalisés, ont de plus en plus de mal à faire face à cette concurrence brutale et déloyale.  

C’est pourquoi le Département a également décidé de débloquer 200 000 euros pour les aider à effectuer leur transition numérique, que cela se traduise par l’achat d’équipements informatiques ou la mise en place d’un site de vente en ligne, désormais indispensable.

Pourvoyeur.se.s d’emplois non délocalisables, créateur.trice.s de lien social et sources de vitalité pour les cœurs de ville, les commerçant.e.s et artisan.e.s du territoire sont une richesse, et les élu.e.s de la majorité sont déterminé.e.s à agir pour la préserver.