L’action du Département face à la crise #7 : l’aménagement de pistes cyclables

Le Département engagé pour développer l’usage du vélo en Seine-Saint-Denis

Alors qu’en France, le secteur des transports représente environ 30 % des émissions de gaz à effet de serre et que la pollution sous toutes ses formes tue 50 000 personnes chaque année, chacun.e mesure désormais l’urgence de développer les moyens de transport alternatifs à la voiture, tant pour notre santé que pour améliorer notre cadre de vie.

Pour les trajets courts ou de moyenne distance, le vélo est une solution efficace, peu couteuse et non polluante. De plus, les aménagements cyclables permettent de requalifier les voiries et d’apaiser la circulation pour le plus grand confort des habitant.e.s des villes concernées.

C’est pourquoi, depuis 2015, les élu.e.s de la majorité départementale se sont engagé.e.s massivement en faveur du développement de ce moyen de locomotion.

Grâce à 3 plans successifs, ce sont plus de 175 millions d’euros qui ont été investis en ce sens, avec l’objectif de faire du Département un territoire 100 % cyclable d’ici à 2024.

Un engagement renforcé par la crise sanitaire

L’épidémie a rendu nécessaire de décharger des transports en commun souvent bondés, tout en évitant un report vers la voiture.

Dans ce contexte, à l’instar de nombreuses autres collectivités, les élu.e.s du Département ont souhaité l’installation de pistes cyclables en urgence afin d’offrir une solution aux habitant.e.s.

90 km d’aménagements cyclables transitoires auront ainsi été réalisés cet été pour faciliter la pratique du vélo de façon sécurisée. Ces aménagements provisoires ont été modifiés au fur et à mesure pour répondre au mieux aux besoins de partage de l’espace public voiture/bus/vélo/piéton.

Depuis le début de la mandature, au total, ce sont ainsi 161 km d’aménagements cyclables qui auront vu le jour pour conforter le développement du vélo en Seine-Saint-Denis.