Seine-Saint-Denis en Commun

NOUS, citoyennes et citoyens de Seine-Saint-Denis, faisons le choix de nous engager pour notre territoire.

Nous en connaissons les forces et nous en connaissons les faiblesses. Nous sommes l’un des départements où il est le plus difficile de trouver un.e médecin, où le taux de chômage en particulier chez les jeunes reste très élevé. Mais nous sommes aussi le département le plus jeune de France, le premier département créateur d’entreprises en Île-de-France, le département où se créent des initiatives solidaires dont beaucoup s’inspirent par la suite, un département bouillonnant d’initiatives culturelles, associatives et économiques.

Avec 1/3 des gares du futur métro du Grand Paris Express, la Seine-Saint-Denis va compter pour l’Ile de France tout entière. Notre département-monde, fort et fier de son histoire et tourné vers l’avenir accueillera les Jeux Olympiques et Paralympiques qui doivent profiter à l’ensemble des habitantes et des habitants. Ces défis sont immenses, ils doivent permettre de transformer la Seine-Saint-Denis tout en garantissant un avenir meilleur, à celles et ceux qui y travaillent, y étudient, y vieillissent, à ceux qui y vivent qu’ils y soient nés ou qu’ils viennent d’y arriver.

Actrices et acteurs engagé.e.s du territoire, nous avons été, et continuons d’être, en première ligne face à la crise sanitaire et sociale inédite que traverse le pays. Crise sanitaire et sociale, crise écologique, crise de confiance démocratique : chaque jour, nous agissons sur le terrain pour relever ces défis et apporter des réponses nouvelles et adaptées.

Par la culture, par l’éducation, par l’accès à des emplois durables et à des services publics de qualité, par un cadre de vie plus sain et plus sûr, nous pensons que l’égalité des droits est la meilleure réponse à apporter. L’égalité, pour permettre à chacune et à chacun de s’émanciper et de trouver sa place.

Combatif.ve.s et inventif.ve.s, déterminé.e.s, nous pensons que la situation nous engage plus que jamais à agir pour notre territoire et pour ses habitant.e.s. Les quartiers populaires, trop longtemps et trop souvent caricaturés, nous le savons, sont une chance pour la France.

Nous donnons rendez-vous à celles et ceux qui savent que les forces de gauche sociale, écologique, citoyenne peuvent porter des projets solides et tournés vers les aspirations des habitant.e.s de la Seine-Saint-Denis pour plus d’égalité, pour mieux vivre ensemble.. Nous refusons de céder aux sirènes populistes du repli sur soi et du chacun.e pour soi qui opposent les citoyennes et les citoyens.

Nous donnons rendez-vous à celles et ceux qui ont en commun l’aspiration à une société plus solidaire, plus écologiste, plus féministe et plus humaine.

Oui, nous pensons qu’un nouveau modèle conjuguant progrès social, cadre de vie apaisé et préservation de l’environnement est possible, et que cet idéal de progrès peut s’incarner en Seine-Saint-Denis. Nous pensons que c’est un levier pour améliorer la vie des habitant.e.s des quartiers populaires les plus touché.e.s par les effets de la pollution, la précarité énergétique et les nuisances quotidiennes diverses.

Nous pensons que l’écologie n’est plus un simple supplément d’âme, mais qu’elle doit irriguer l’ensemble de nos actions.

L’égalité des droits, la transformation écologique et le progrès social sont les piliers sur lesquels nous souhaitons bâtir en Seine-Saint-Denis ce monde d’après dont beaucoup parlent, mais pour lequel peu agissent au quotidien. Pour cela, nous voulons nous appuyer sur une démocratie renouvelée, faisant du partage du pouvoir entre représentativité des élu.e.s et participation citoyenne une force pour agir et transformer.

À celles et ceux qui veulent s’engager avec nous dans cette voie, nous lançons un appel. Un appel à se rassembler pour construire, ensemble, l’avenir de la Seine-Saint-Denis.

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Ils et elles sont des acteurs et des actrices engagé.e.s de la Seine-Saint-Denis et sont les premier.ère.s signataires :

Stéphane Troussel, Président du Département de la Seine-Saint-Denis.
Hortense Archambault, Directrice de la Maison de la Culture de Seine-Saint-Denis ; Rodrigo Arenas, Responsable associatif ; Youness Bourimech, Vice-président du club des entrepreneurs de Seine-Saint-Denis ; Ghada Hatem, Médecin gynécologue, fondatrice de la Maison des femmes ; Moussa Kebe, Capitaine de sapeurs-pompiers professionnel ; Mathilde Levesque, Professeure de lycée, organisatrice de concours d’éloquence ; Lennie Nicollet, Président de HES LGBTI+ ; Sarah Ouattara, Cheffe d’entreprise ; Clément Rémond, Co-Président de la FSGT93 ; Dolores Tejero, Directrice de théâtre au Bourget ; Olivier Vanghent, Chef d’établissement de collège ; Sylvie Vassallo, Directrice du salon du livre de jeunesse ; Rafik Arabat, Athlète de haut niveau ; Madeline Da Silva, Militante féministe Nous Toutes, Maire-adjointe aux Lilas ; Mimouna Hadjam, Militante féministe ; Fereshteh Tabib, Directrice de production de spectacles ; Hibat Tabib, Expert européen en médiation et éducation ; Pauline Gamerre, Dirigeante sportive ; Cloé Korman, Écrivaine et enseignante ; Juliette Bompoint, Directrice de Mains-d’œuvres ; Gilles Lazimi, Médecin, enseignant, militant associatif contre les violences ; Rachid Santaki, Romancier, scénariste et fondateur de la Dictée Géante.